Aller au contenu principal

Portage salarial, EURL ou SASU - Quel statut choisir quand on est freelance ?

Designer, développeur web, rédacteur SEO, graphiste, consultant indépendant, … Les raisons de se lancer en freelance sont diverses et variées. Mais au-delà du métier, le choix d’un statut juridique est primordial. Seul problème, de nombreux travailleurs indépendants se retrouvent perdus dans les méandres de la création d’entreprise. Alors pour vous aider, nous vous présentons les principaux statuts applicables à l’entrepreneur individuel : portage salarial, l’EURL ou la SASU.

Le portage salarial en quelques mots

Le portage salarial est un statut spécifique entre salariat et indépendance.

Qu'est-ce que le portage salarial ?

Avant de voir les bénéfices de ce fonctionnement, on vous explique en détail ce qu’est le portage salarial. Il s’agit d’une relation tripartite entre :

  • L’entrepreneur : il signe un contrat de travail avec la société de portage salarial et un contrat de prestation de service avec la société cliente.
  • L’entreprise de portage salarial : au même titre qu’un employeur, c’est la société de portage qui gère l’ensemble des formalités administratives du salarié porté.
  • L’entreprise cliente : en passant par une entreprise de portage salarial, elle a plus de chances de trouver un freelance compétent et professionnel.

Les avantages du portage salarial ?

Pour le freelance, les avantages de cette structure juridique sont multiples :

  • La gestion administrative : la facturation et les déclarations de charges sociales sont entièrement gérées par l’entreprise de portage.
  • La protection sociale : considérés comme des salariés, les freelances portés bénéficient d'une protection maximale contre le chômage, la vieillesse, les dépenses de santé et les arrêts maladie.
  • L’accompagnement : le freelance est toujours accompagné par l’entreprise de portage. Il peut ainsi recevoir des formations ou demander des conseils pour le développement de son activité professionnelle.
  • La prospection : les entreprises de portage salarial disposent d’un grand réseau permettant à l’auto-entrepreneur de trouver des clients beaucoup plus facilement. Sans compter sur les multiples formations qui peuvent l’aider à développer ses qualités de prospection.
  • La flexibilité de l’indépendant : le salarié porté conserve la gestion de son emploi du temps, de ses clients, de ses choix professionnels, etc.

Les inconvénients ?

Cela dit, la vie en portage salarial n’est pas toute rose. Il convient d’être conscient des limites liées à ce choix du statut juridique avant de se lancer :

  • Les coûts : bien évidemment, le portage salarial a un coût. Selon les entreprises, il faudra prévoir entre 5 et 10 % de votre chiffre d’affaires.
  • Les conditions d’entrée : il n’est pas possible de se lancer en portage salarial pour espérer gagner ses premiers euros. Et pour cause, les entreprises exigent généralement un minimum de chiffre d’affaires pour accepter les salariés portés.

Le statut d’EURL

L’EURL, c’est l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée. Autrement dit, c’est l’équivalent de la SARL pour les entrepreneurs individuels.

Les avantages du statut d'EURL

En optant pour ce statut juridique, les freelances créent une entreprise individuelle. Autrement dit, une personne morale à part entière. Et cela présente plusieurs avantages :

  • Une rémunération plus intéressante : pour le gérant associé unique d’EURL, les charges sociales sont moins élevées, ce qui permet de percevoir une meilleure rémunération.
  • Le capital social : comme pour la SASU, le montant du capital minimum est de 1 €. En d’autres termes, tous les freelances peuvent se lancer en société, sans pour autant avoir un apport conséquent.
  • Le choix du régime fiscal : par principe, les bénéfices de l’EURL sont soumis à l'impôt sur le revenu, car ils sont associés à la rémunération du gérant. Cependant, il est toujours possible d’opter pour l’impôt sur les sociétés.

Les inconvénients ?

Malgré tous ces avantages, nous devons aussi souligner les faiblesses de ce statut :

  • L’ouverture d’un compte professionnel : c’est une obligation légale pour les entrepreneurs en EURL.
  • La rédaction des statuts : indispensable à toute création de société, il faudra généralement passer par un avocat pour obtenir les statuts de son entreprise. Or, les coûts de cette démarche sont importants.
  • Le régime des travailleurs non salariés : en tant que TNS, le gérant d’EURL ne bénéficie pas de la meilleure protection sociale.

Le statut de SASU

La société par actions simplifiée unipersonnelle est particulièrement prisée des freelances pour sa simplicité de gestion et d’accès. Voyons plus en détail ses avantages et inconvénients :

Les avantages du statut de SASU

Là encore, il s’agit de créer une entreprise à part entière. Et même s’il y a quelques différences avec l’EURL, cette forme juridique présente aussi ses avantages :

  • La protection sociale : si vous êtes président de SASU, vous bénéficiez presque de la même protection sociale qu’un salarié. À savoir , la couverture santé, les arrêts maladie et la caisse de retraite. En revanche, en cas d’arrêt d’activité, il n’y a pas d’assurance chômage.
  • La possibilité de progression : comme le freelance est déjà en société, il pourra s’associer et développer son entreprise. Et pour cause, il est possible de passer en SAS très facilement. Et là, les formalités administratives seront beaucoup plus simples.

Les inconvénients ?

Malgré tout, voici les limites de cette forme juridique :

  • Les formalités de création d’une société : il faut prévoir la rédaction des statuts, l’immatriculation au registre du commerce et des sociétés, la publication au journal d’annonces légales, etc.
  • La gestion administrative : le président de SASU étant considéré comme un travailleur salarié, les démarches liées à sa rémunération sont nettement plus complexes.
  • Le montant des charges sociales : ici, les cotisations sociales à payer sont plus élevées pour le président d’EURL.

Résumé des différences entre les 3 statuts

Pour résumer, voici un tableau récapitulatif des différents statuts : portage salarial, EURL ou SASU

 

Portage salarial

EURL

SASU

Avantages

- Protection sociale optimale

- Accompagnement du freelance

- Absence de gestion administrative

- Pas de capital social minimum

- Rémunération intéressante

- Choix du régime fiscal

- Pas de capital social minimum

- Assimilation du président à un travailleur salarié

- Possibilité d’évolution

Inconvénients

- Coût du portage salarial

- Chiffre d’affaires minimum

- Formalités de création complexes

- Protection sociale insuffisante

- Formalités de création complexes

- Gestion administrative importante

Les autres articles

Portage salarial, EURL ou SASU - Quel statut choisir quand on est freelance ?

Designer, développeur web, rédacteur SEO, graphiste, consultant indépendant, … Les raisons de se lancer en freelance sont diverses et variées. Mais au-delà du métier, le choix d’un statut juridique est primordial. Seul problème, de nombreux…

L'explosion de la signature électronique : une autre conséquence du Covid-19 ?

L'épidémie de Covid-19 a eu de nombreuses conséquences sur notre quotidien personnel et professionnel. Commerce, industrie, services, tous les secteurs ont été touchés et ont du s'adapter à la situation. A commencer par la signature des contrats.…

Tout savoir sur l’obligation à l'avenant au contrat de travail

Augmentation de salaire, changement de lieu de travail ou d’horaire…autant de modifications que peuvent vivre les salariés. Faut-il forcément un changement du contrat de travail ou un simple avenant suffit ? Cet article devrait vous éclairer.

Tout savoir sur la rétrogradation

La rétrogradation est le fait, pour un travailleur, de devoir renoncer à son poste de travail afin d’en accepter un autre dont les missions, les responsabilités, et forcément la rémunération sont moindres. La rétrogradation peut provenir d’une…

Tout savoir sur la pause déjeuner

La pause-déjeuner est un laps de temps durant lequel le salarié est libre de vaquer à ses occupations personnelles. Le salarié est totalement libre de faire ce qu’il veut, durant sa pause-déjeuner : manger, se reposer, faire des courses, faire du…

Les heures complémentaires, qu'est-ce que c'est ?

Les heures complémentaires sont les heures de travail effectuées par un salarié au-delà de la durée fixée par son contrat de travail initial mais dans la limite de la durée de travail légale en vigueur. Par définition, les heures complémentaires…

Le remboursement des frais kilométriques

Le salarié qui utilise son véhicule personnel pour effectuer des trajets professionnels peuvent bénéficier d'un remboursement des indemnités kilométriques prévues dans le barème annuel de l'administration fiscale.

Le cumul d'emploi chez les fonctionnaires

Le cumul d’emploi chez les fonctionnaires est toujours très compliqué car il existe de très nombreuses possibilités. Le principe édicté par le législateur est le suivant : les fonctionnaires ainsi que les agents non titulaires doivent consacrer…