Aller au contenu principal

Le contrat saisonnier

Chaque année, de nombreux étudiants choisissent d'occuper leurs vacances en travaillant ponctuellement dans des entreprises connaissant un surcroit d'activité  lié aux saisons (vendanges, tourisme, ski, etc.). Voici quelques éléments importants à savoir concernant les contrats saisonniers qui encadrent ces emplois.

 

CDD ou contrat saisonnier ?

Un contrat saisonnier reste très proche d'un contrat à durée déterminée. Néanmoins, il existe quelques différences. En effet, si la durée légale de travail reste fixée à 35 heures, l'employeur peut aménager la semaine selon les besoins de l'activité, et ce, dans la limite de 48 heures de travail hebdomadaire (10 heures maximum par jour, 8 heures maximum pour les moins de 18 ans). D'autre part, contrairement au CDD, un travailleur saisonnier ne bénéficie pas de la prime de précarité de 10% à la fin de son contrat.

Salaires des contrats saisonniers

Les salaires peuvent être librement fixés et négociés, le minimum légal correspondant au SMIC (80% du SMIC pour les moins de 17 ans, 90% du SMIC pour les 17-18 ans). Les travaux saisonniers étant en général peu qualifiés, les salaires horaires dépassent rarement le niveau du SMIC, néanmoins, le pic d'activité implique souvent de nombreuses heures de travail, générant ainsi des salaires mensuels plutôt attractifs. Mais attention, chaque salarié bénéficie tout de même d'un jour de congé obligatoire par semaine et de 20 minutes de pause toutes les 6 heures de travail.

Notons également qu'un salarié saisonnier ne peut réaliser plus de 40 heures supplémentaires par trimestre. Le salaire lié aux 8 premières heures supplémentaires sera majoré de 25% ; 50% pour les heures suivantes. Si le travailleur récupère les heures supplémentaires en temps de repos, le temps de repos des 8 premières heures doit être majoré de 125% ; 150% pour les suivantes. Pour les salariés n'ayant pas pu prendre leur temps de repos compensatoire à la fin de leur contrat en raison d'un nouvel emploi ou d'une formation, ceux-ci peuvent demander une conversion de ce temps de repos en compensation financière.

Forme du contrat saisonnier

Comme tout contrat de travail, le contrat saisonnier doit être écrit, signé par l'employeur et le salarié en deux exemplaires (un exemplaire devant être remis au salarié dans les 48 heures qui suivent l'embauche). Les éléments fondamentaux devant être présents dans ce contrat sont : la durée minimale de l'activité, la date de début du contrat et la date de fin (si possible), la description du poste, le salaire, la durée de la période d'essai (1 jour maximum par semaine de travail selon la durée prévue par le contrat), la mention de la caisse de retraite et de l'organisme de prévoyance.

Fiscalité des contrats saisonniers

Notons pour finir que les salaires versés aux étudiants dans le cadre d'activités exercées pendant leurs vacances scolaires ou universitaires sont exonérés d'impôts sur le revenu dans la limite de 2 fois le montant du SMIC mensuel. L'exonération sur ces contrats saisonniers s'applique de la même manière que le jeune travailleur soit imposable en son nom propre ou qu'il soit rattaché au foyer fiscal de ses parents.

Comment trouver un contrat saisonnier ?

Une fois que l'on a répondu aux autres questions, c'est en effet le point central : par où commencer les recherches et comment trouver rapidement un emploi saisonnier ? Voici quelques idées pour vous lancer sans perdre de temps :

  • Le réseau d'une part : demandez autour de vous, d'autant plus si vous habitez dans une zone touristique où vous savez par exemple que l'activité s'intensifie pendant les vacances;
  • Dans la même lignée, n'hésitez pas à aller vous-même déposer votre CV ou à rencontrer des restaurateurs directement. Si le contact passe, cela peut suffire à vous permettre d'obtenir un premier poste à l'essai;
  • Vous pouvez également vous rendre en agence intérim. Manpower, Adecco, etc. les agences ne manquent pas et en déposant votre CV, vous savez que vous verrez passer un certain nombre d'offres intéressantes;
  • Les sites spécialisés de recherche d'emploi sont aussi une alternative intéressante. Outre le fait qu'ils permettent de gagner du temps, ils sont aussi l'occasion de mutualiser vos recherches et de trouver l'emploi que vous désirez. Des sites comme www.sudouestjob.com répertorient par exemple un grand nombre de jobs saisonniers et peuvent être une bonne porte d'entrée pour vos recherches. Vous pouvez également aller voir du côté de Google for Jobs, nouvel entrant sur le marché, et qui pourra vous permettre d'automatiser encore davantage vos recherches.

Les autres articles

L'explosion de la signature électronique : une autre conséquence du Covid-19 ?

L'épidémie de Covid-19 a eu de nombreuses conséquences sur notre quotidien personnel et professionnel. Commerce, industrie, services, tous les secteurs ont été touchés et ont du s'adapter à la situation. A commencer par la signature des contrats.…

Tout savoir sur l’obligation à l'avenant au contrat de travail

Augmentation de salaire, changement de lieu de travail ou d’horaire…autant de modifications que peuvent vivre les salariés. Faut-il forcément un changement du contrat de travail ou un simple avenant suffit ? Cet article devrait vous éclairer.

Tout savoir sur la rétrogradation

La rétrogradation est le fait, pour un travailleur, de devoir renoncer à son poste de travail afin d’en accepter un autre dont les missions, les responsabilités, et forcément la rémunération sont moindres. La rétrogradation peut provenir d’une…

Tout savoir sur la pause déjeuner

La pause-déjeuner est un laps de temps durant lequel le salarié est libre de vaquer à ses occupations personnelles. Le salarié est totalement libre de faire ce qu’il veut, durant sa pause-déjeuner : manger, se reposer, faire des courses, faire du…

Les heures complémentaires, qu'est-ce que c'est ?

Les heures complémentaires sont les heures de travail effectuées par un salarié au-delà de la durée fixée par son contrat de travail initial mais dans la limite de la durée de travail légale en vigueur. Par définition, les heures complémentaires…

Le remboursement des frais kilométriques

Le salarié qui utilise son véhicule personnel pour effectuer des trajets professionnels peuvent bénéficier d'un remboursement des indemnités kilométriques prévues dans le barème annuel de l'administration fiscale.

Le cumul d'emploi chez les fonctionnaires

Le cumul d’emploi chez les fonctionnaires est toujours très compliqué car il existe de très nombreuses possibilités. Le principe édicté par le législateur est le suivant : les fonctionnaires ainsi que les agents non titulaires doivent consacrer…

Le CTP : contrat de transition professionnelle

Le contrat de transition professionnelle (CET) concerne les salariés de certains bassins d’emploi qui vont être licenciés et dont l’entreprise n´a pas l’obligation de leur proposer un congé de reclassement. Ce contrat fait bénéficier la personne…