Aller au contenu principal

Retraite et chômage

Si vous devez choisir entre prendre votre retraite et les allocations chômage, faites attention de faire le bon choix. Cette situation peut se présenter pour les chômeurs âgés de plus de 61 ans qui ont le droit de commencer à percevoir la retraite, mais aussi continuer à toucher les indemnités de chômage. La convention qui régit l'allocation au chômage prévoit que l'indemnisation peut être prolongée au-delà de l'âge de 61 ans, elle pourra se poursuivre jusqu'à ce que vous ayez droit à la retraite à taux plein.

Comment bénéficier du chômage et de ce report ?

Pour bénéficier de ce report, des conditions doivent être remplies. Il faut avoir droit à l’allocation de chômage depuis au moins un an ou avoir perçu 365 jours d'indemnité depuis la date d'ouverture à ce droit. Il faut pouvoir justifier avoir cotisé depuis plus de douze ans à l'assurance chômage ou bien durant un nombre de périodes qui seraient assimilées, avec au moins une année en continu, ou encore, deux ans discontinus dans les 5 ans. Il faut aussi pouvoir justifier de 100 trimestres qui sont validés par l'assurance vieillesse.

Allocation chômage ou pension de retraite ?

L'allocation chômage est dans la plupart des cas plus intéressante que la pension de retraite à laquelle vous aurez droit. Si vous répondez aux critères pour pouvoir bénéficier de ce droit, il est sans doute plus avantageux de faire ce choix. Restez au chômage en attendant de pouvoir bénéficier d'une retraite à taux plein. Il n'est donc pas nécessaire de vous dépêcher de prendre la retraite. Il n'est pas utile non plus de racheter des trimestres à la sécurité sociale afin d'avoir une retraite à taux plein, vous seriez perdant.

Pourtant, il demeure tout de même une condition qu'il faut prendre en compte, c'est que le maintien au chômage est depuis le 1er janvier subordonné à un critère supplémentaire, celui de la recherche effective d'un travail. La recherche d'emploi qui auparavant n'était pas obligatoire à partir de 59 ans, une dispense étant en effet accordée, est aujourd'hui en vigueur. Cependant, cette nouvelle donne peut rentrer en ligne de compte effectivement, mais dans les faits et dans le contexte du marché du travail actuel, elle ne changera pas la donne.