Aller au contenu principal

Les défauts à éviter dans les entretiens d'embauche

S'il n'existe pas de recette miracle pour réussir un entretien d'embauche, il y a cependant quelques défauts récurrents, avoués ou non, que l'on retrouve chez de nombreux candidats et qu'il convient de gommer pour optimiser ses chances de réussite.

Le manque de préparation, le défaut le plus bloquant à l'entretien d'embauche

Avant même de parler des défauts avoués par le candidat, certains défauts sont déjà bloquant dès l'entretien d'embauche. Rien n'est pire qu'un candidat ne sachant pas exactement pour quel poste ou quelle entreprise il postule. Il n'est pas nécessaire d'apprendre par cœur l'historique de l'entreprise mais quelques notes sur le métier, les produits, l'actualité de la société et sur le poste à pourvoir ne seront pas superflues pour échanger avec le recruteur sans avoir l'air de "débarquer de la lune".

Le manque d'assurance, un défaut difficile à gommer lors de l'entretien d'embauche

Selon la personnalité, l'âge, le parcours, le profil de chacun, il est parfois difficile de paraître sûr de soi face à un recruteur, notamment lorsque celui-ci est intimidant. Selon le type de poste, cela peut ne pas être bloquant, mais à profil équivalent, le candidat confiant aura forcément l'avantage par rapport à un candidat peu sûr de lui. Une des seules manières de gommer ce défaut réside dans la préparation de l'entretien. Un entretien d'embauche bien préparé, pour lequel vous avez évacué tous les doutes possibles, permet de se rassurer de façon rationnelle et donc d'augmenter la confiance en vous. "Si j'ai tout anticipé, si j'ai réponse à tout, que peut-il arriver de négatif ?" L'inverse est encore plus vrai, essayez de faire une présentation orale en improvisant, vous verrez tout de suite dans quelle mesure la préparation évite les situations de malaise...

Comment répondre à la question : "quels sont vos défauts ?"

Outre ces deux défauts liés à l'entretien d'embauche lui-même et dont le recruteur sera seul juge, on vous demandera peut-être d'avouer vous même vos principaux défauts. C'est une question courante mais difficile, à laquelle on a parfois peur de répondre honnêtement. Malgré tout, il est important de savoir y répondre de manière crédible et adaptée selon le poste. Evitez à tout prix les défauts de type "agressivité", "susceptibilité", "laxisme" qui sont, en général bloquant pour la plupart des recruteurs.

Evitez également les réponses qui ressemblent à des qualités déguisées du genre "Je suis trop perfectionniste". Essayez plutôt d'identifier un défaut réel qui corresponde honnêtement à votre personnalité mais qui ne soit pas un frein pour votre embauche. Par exemple, pour un emploi de programmeur informatique, vous pouvez tout à fait dire que vous manquez de répartie, que vous êtes trop timide ou que vous ne vous exprimez pas forcément très bien en anglais... Cela ne bloquera en rien votre recrutement (alors que pour un emploi de commercial, ces défauts seraient discriminants). Si vous avez vraiment du mal à trouver des défauts crédibles ou avouables, n'hésitez pas à piocher dans quelques compétences techniques que vous pensez pouvoir perfectionner.