Aller au contenu principal

Coronavirus : Philip Morris veut protéger l’emploi et sécuriser ses salariés

Philip Morris International (PMI) a annoncé la semaine dernière son plan d’action face au coronavirus avec pour priorités de protéger l’emploi et de veiller à la santé de ses employés et de leurs familles. La multinationale a par ailleurs fait don de 24 millions de dollars pour les efforts de lutte contre la pandémie à l’échelle mondiale.

Interrogé sur le sujet, le PDG de Philip Morris, André Calantzopoulos, a tout d’abord insisté sur le fait que « PMI continue à contribuer à la réponse globale à la pandémie de toutes les manières possibles », en référence au don de 24 millions de dollars réalisé par son groupe et aux recherches vaccinales d’une des filiales de bio-pharma de PMI.

Selon lui, la priorité de Philip Morris est « de continuer à soutenir nos employés et leurs familles, et de protéger leur sécurité et leur santé ». Le plan d’action du groupe qu’il a présenté présente trois volets principaux : la stabilité de l’emploi, la stabilité financière et des récompenses pour saluer le travail effectué par chacun dans ces conditions exceptionnelles.

Sur l’emploi, PMI s’engage à ne pas réaliser de licenciements au cours de cette période de crise et tous les plans de restructuration ont été mis en pause. Sur la stabilité financière, le groupe va continuer à verser l’intégralité de leurs salaires à tous les salariés, y compris ceux qui ne peuvent pas se rendre à leur travail à cause de l’épidémie. Enfin, PMI souhaite saluer par des récompenses les employés du groupe qui continuent à travailler malgré le coronavirus pour faire tourner les outils de production.

« Notre société est forte et résiliente, et cela en est une preuve à nos plus de 73000 employés à travers le monde », a déclaré le vice-président Peuples et Cultures de PMI Charles Bendotti dans un communiqué. « Je suis convaincu que nous ressortirons plus fort encore de cette crise globale, en ayant été unis et en ayant travaillé ensemble et les uns pour les autres », a-t-il conclu.

En France, le groupe Philip Morris a mis à disposition des buralistes du matériel et des équipements de protection contre le coronavirus visant à diminuer les risques d’exposition avec leur clientèle, comme des gants, des protections de comptoir en plexiglas, et des rouleaux de bandes adhésives de délimitation des espaces pour faciliter la distanciation sociale.

Les autres articles

Déconfinement : quel plan d’action cybersécurité pour la reprise des activités ?

Le déconfinement, débuté lundi 11 mai en France, va permettre aux organisations d’amorcer une reprise, au moins partielle et progressive de leurs activités. Si la sécurité sanitaire dans les bureaux constitue la principale préoccupation, la sécurité…

Trouver le numéro de TVA intracommunautaire à partir de votre numéro SIREN

Une entreprise ayant son siège social sur le territoire français est immatriculée. Cela signifie, tout comme un véhicule à moteur ou un individu, l’entreprise possède un numéro d’identification qui lui est propre.

Leader Price : Casino a reçu le feu vert de l’Autorité de la concurrence

Le groupe Casino a reçu en décembre le feu vert de l’Autorité de la concurrence pour le contrôle exclusif de deux sociétés qui exploitent principalement des magasins Casino, Franprix et Leader Price à Paris et en région parisienne. Cette opération…