Aller au contenu principal

Le CIVIS : contrat d'insertion dans la vie sociale

Le contrat d'insertion dans la vie sociale (CIVIS) est un dispositif mis en place pour permettre au jeunes d'entrer plus facilement dans le monde professionnel. Toutes les personnes de moins de 26 ans remplissant les conditions, peuvent bénéficier du CIVIS.

 

Bénéficiaires du CIVIS

Pour pouvoir prétendre au contrat d'insertion dans la vie sociale, il faut avoir un âge compris entre 16 et 25 ans révolus et avoir des difficultés à s'insérer dans le marché professionnel.

Les bénéficiaires peuvent être en possession ou non d'un baccalauréat général, professionnel ou technologique. Ils doivent avoir obligatoirement arrêté leurs études avant d'avoir obtenu un niveau licence 2.

 

Missions du CIVIS

Le contrat d'insertion dans la vie sociale a pour but d'aider les jeunes à s'insérer dans le monde professionnel en trouvant un emploi stable ou bien en créant ou en reprenant une entreprise. Les jeunes bénéficient d'un suivi personnalisé qui est adapté à chaque situation et à chaque difficulté.

Durant les trois premiers mois, un parcours d'accès à la vie active est mis en place à travers des propositions:

  • d'emploi ;
  • de formation professionnalisante ;
  • d'aide dans la création d'entreprise ou la recherche d'emploi ;
  • d'actions particulières pour les jeunes ayant de nombreuses difficultés d'insertion professionnelle.

 

Organisation du CIVIS

Le contrat d'insertion dans la vie sociale est signé par le bénéficiaire et par la Mission Locale. Il précise les actions qui seront mises en place afin d'aider et d'accompagner le jeune dans son insertion professionnelle ainsi que le nombre de rendez-vous prévus. Le contrat a une durée de 1 an et peut être renouvelé une seule fois.

Le CIVIS se termine:

  • lorsque le bénéficiaire atteint l'âge de 26 ans ;
  • après six mois de création d'emploi ou de reprise d'activité ;
  • après la période d'essai d'un emploi durant plus de 6 mois.

 

Aide financière et CIVIS

Lorsqu'il est majeur, le jeune bénéficiant du contrat d'insertion dans la vie sociale peut avoir droit à une aide financière de la part de l'Etat. L'allocation attribuée est versée en dehors des périodes de stage ou d'emploi rémunérées.

L'allocation ne peut pas être supérieure à 1 800 euros par an et ne peut pas excéder 450 euros par mois. Le montant de l'aide financière est déterminé en fonction de la situation du bénéficiaire et de la durée de la période au cours de laquelle il n'a pas perçu de rémunération ou d'allocation.

Son montant peut aller de 0 à 15 euros.