Actualites-web - Le site Btob

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 464

Après le chômage...

Vous avez été licencié, vous perceviez l'allocation au retour à l'emploi, mais vous arrivez en fin de droit et vous vous demandez comment vous allez vous en sortir? Une fois dans cette situation vous devez continuer à remplir tous les devoirs qui sont imposés par Pôle Emploi et deux cas de figure se présentent. Soit, c’est la CAF, caisse d'allocation familiale qui prendra désormais en charge votre rémunération et vous allez avoir droit au RSA ou alors vous pourrez prétendre à l'ASS, allocation de solidarité spécifique et là c'est Pôle eEploi qui continuera à gérer votre dossier. Le point sur les deux situations.

 

L'ASS après le chômage

L'ASS est versée par Pôle Emploi si vous avez travaillé au moins cinq ans au cours des dix dernières années précédant la fin de votre contrat de travail et si vous disposez de moins de 1 095,10 euros ou 1 719,30 pour un couple. En principe vous n'aurez aucune démarche à effectuer, Pôle Emploi envoie les formulaires directement pour faire votre demande. Un dossier très complet vous sera demandé avec des pièces justificatives, vous devrez donc ne rien oublier.

Le montant de l'ASS est fixé à 15,63 euros par jour donc 461,10 pour un mois de trente jours. Si les ressources du ménage ne dépassent pas 625,20 euros ou le double pour un couple, elle sera versée en totalité, si ce n'est pas le cas, elle sera réduite. Une déclaration sera demandée trimestriellement pour vérifier le plafond des ressources.

Le RSA après le chômage

Les chômeurs ne pouvant prétendre à l'ASS peuvent alors avoir droit au RSA. La demande s’effectue auprès de la CAF, il est recommandé de faire une simulation sur son site afin de savoir si vous pouvez y prétendre. Ensuite vous ferez votre demande en vous rendant dans cet organisme. Le montant de cette allocation dépend directement du revenu du ménage et de la composition de la famille, vous pourrez faire une simulation afin de voir quels sont vos droits.

Il est basé sur l'indemnité chômage perçue durant les trois derniers mois, les pensions alimentaires, les revenus d'épargne ou de placement, etc. sont pris en compte, seules l'allocation rentrée scolaire, la majoration des allocations familiales ne rentrent pas dans le calcul. L'allocataire doit simplement déclarer sur l'honneur les ressources de chacun des membres de la famille y compris des enfants en bas âge scolarisés, ils seront vérifiés l'année suivante auprès des impôts.

Donnez une note à cet article
(0 Votes)
  • Écrit par 

Copyright Actualites-web.com 2012

Top Desktop version