Actualites-web - Le site Btob

Le salaire net fiscal : explications

Le salaire net fiscal : explications: 5.0 sur 5 sur la base de 1 votes.

La jungle du jargon de la grande maison nommée "Trésor Public" est souvent bien compliquée à comprendre : entre revenu fiscal de référence (RFR pour les initiés), revenu net imposable, revenu brut imposable, taux  marginal d'imposition, etc... Explications dans les lignes suivantes du salaire net fiscal.

Le salaire brut ?

Par salaire brut on entend un salaire brut mensuel. Ce montant est calculé à partir du taux horaire du travailleur. Si on prend un exemple chiffré réel, le taux horaire est d'environ 9,50 € (ce qui correspond au SMIC horaire). Ce taux est ensuite multiplié par le nombre d'heures travaillées dans le mois. Le résultat correspond au salaire brut (fiscal). Le salaire brut fiscal est une somme comme son nom l'indique "brute", donc exempt de toutes charges.

A ce montant devra s'ajouter pour l'entreprise, toutes les charges dites "patronales" : sécurité sociale, retraite obligatoire, retraite complémentaire obligatoire, cotisation formation, cotisation accident de travail, ... 

A toutes ces retenues (c'est le mot utilisé par les initiés) correspond un taux, un pourcentage qui sera appliqué au salaire brut.

Le salaire net ?

Le salaire net est le salaire perçu par le salarié. C'est l'argent dont il disposera à chaque fin de mois. Pour en connaître le montant exact, il faudra calculer le montant total des charges dites salariales et ne pas oublier les cotisations à caractères optionnelles mais obligatoires dans l'entreprise En ce qui concerne les charges salariales, il s'agit des charges liées aux cotisations pour l'assurance maladie, les accident de travail, la retraite, ...

Pour les cotisations optionnelles mais obligatoires dans l'entreprise car cette dernière adhère sans doute à une convention collective, il s'agit des cotisations strictement salariales pour une retraite complémentaire par exemple. Ne pas oublier de retirer les cotisations à caractère purement optionnelle : les chèques vacances ou les chèques déjeuner.

Mais attention, ces cotisations viennent en déduction du salaire brut mais à partir d'un certain montant, la partie versée par l'employeur doit être déclarer comme avantage en nature. Il ne faut donc pas croire que c'est un moyen de baisser son salaire net imposable !

 

Donnez une note à cet article
(1 Vote)
  • Écrit par  Maxime
Lisez aussi dans cette rubrique : « Le remboursement des frais professionnels

Copyright Actualites-web.com 2012

Top Desktop version