Actualites-web - Le site Btob

Mode de calcul de la prime de précarité d'un CDD

Mode de calcul de la prime de précarité d'un CDD: 5.0 sur 5 sur la base de 1 votes.

La prime de précarité est versée par l’employeur au salarié à l’échéance de son contrat CDD (Contrat à durée déterminée).  Son but est de compenser la précarité de la situation suite à la fin du contrat.

Comment est calculée la prime de précarité ? 

La prime de précarité est égale à 10% des salaires bruts perçus par le salarié. Elle ne prend pas en compte les indemnités compensatrices, telles que : les indemnités de congés payés, les indemnités de déplacements, les indemnités journalières de congé maladie. 

Bon à savoir : si le salarié a eu un accident de travail ou une maladie professionnelle, la prime de précarité est calculée sur les salaires qu’il aurait dus toucher.

Cas pratique : Prenons l’exemple d’un salarié qui touche 1200 € de salaire brut par mois. Il a signé un CDD de trois mois. 

  • Total des salaires bruts = 1200 × 3 = 3600 €
  • Prime de précarité = 3600 × 10% = 360 €. 

Peut-on toujours parler de primes de précarités ?

Non, la prime de précarité n’est pas automatique. Elle n’est pas due dans les cas suivants : 

  • S’il s’agit d’un contrat saisonnier,
  • En cas de rupture du CDD pour faute grave ou faute lourde,
  • Si le salarié passe en CDI,
  • Si le salarié refuse de passer en CDI, (excepté si les conditions du CDI sont moins favorables que celles du CDD)
  • Si le CDD a été rompu durant la période d’essai
  • Ou bien si le salarié refuse le renouvellement de son CDD. 
Donnez une note à cet article
(1 Vote)
  • Écrit par 

Copyright Actualites-web.com 2012

Top Desktop version