Actualites-web - Le site Btob

Les frais de notaire dans l’immobilier

L’immobilier est un budget conséquent pour les foyers qui souhaitent acquérir leur logement en accession à la propriété. Les prix ont flambé dans de nombreuses régions, et si les acheteurs sont de moins en moins nombreux, les tarifs ne sont pas vraiment revus à la baisse. Mais quand un ménage a la possibilité de concrétiser ce projet de vie, il ne doit pas oublier d’inclure dans son enveloppe les frais de notaire immobilier.


Les frais de notaire sont ils obligatoires ?

Oui, tout simplement. Lors d’une transaction immobilière, l’intervention d’un notaire est obligatoire afin de rédiger les actes nécessaires à la conclusion du contrat et apporter ses conseils et son expérience en termes notamment de protection du patrimoine selon la situation professionnelle de l’acheteur. De plus, les frais de notaire dans l’immobilier ne tiennent pas seulement compte des revenus du notaire (les émoluments) mais également de taxes au niveau administratif et pour les collectivités locales. Dons les frais de notaire dans l’immobilier restent un poste de dépense obligatoire que tout acquéreur ne doit pas oublier d’inclure dans son budget d’achat (afin, le cas échéant, de l’inclure dans le montant sollicité auprès d’un organisme de prêt dans l’immobilier).

Les émoluments du notaire

Les émoluments du notaire, ses revenus en quelque sorte, ne représentent pas la part la plus importante des frais de notaire dans l’immobilier. Ce sont les droits de mutation qui sont le plus gros poste de dépense dans ce domaine. Les émoluments du notaire se calculent sur un taux défini en fonction de la fourchette de la valeur du bien. Pour un logement dont la valeur de vente excède 60 000 €, les émoluments du notaire seront portés à 0,825 %. En revanche, pour une valeur comprise entre 17 000 € et 60 000 €, ces émoluments seront au taux de 1,1 %.

Donnez une note à cet article
(0 Votes)

Copyright Actualites-web.com 2012

Top Desktop version