Actualites-web - Le site Btob

3 KPI à surveiller pour maîtriser sa trésorerie

On entend souvent dire que la gestion de la trésorerie est un élément clé du pilotage et de la performance d'une entreprise. C'est totalement vrai, et pour que ce soit parfaitement le cas, il est primordial de bien suivre certains indicateurs clés, dont en voici 3, que nous avons sélectionné parmi les plus important, quel que soit le stade de développement de votre entreprise.

1. Le BFR, ou besoin en fonds de roulement

Il est très facile de déterminer l'état de santé d'une entreprise via son fonds de roulement. Et tout autant d'en identifier les faiblesses ou les difficultés. Revenons simplement quelques pas en arrière avec une définition du fonds de roulement et du besoin en fonds de roulement. Si l'on s'en réfère de manière très prosaïque à la définition de Wikipedia, le fonds de roulement est "une ressource durable, mise à la disposition de l'entreprise par ses actionnaires ou créée via l'argent dégagé de son exploitation, et destinée à financer les investissements et les emplois nets du cycle d'exploitation." Ce sont donc toutes les ressources qui permettent de financer l'activité et le développement de votre société.

Le BFR lui, correspond aux ressources financières nécessaires au développement de la société, et qui doit permettre de compenser les écarts de trésorerie entre les dépenses et les recettes liées à votre activité. En termes de pilotage d'entreprise, il faut donc veiller à le diminuer le plus possible ou à l'anticiper au maximum afin de toujours disposer d'un fonds de roulement capable d'absorber le BFR.

2. Les créances clients

La gestion des créances clients est primordiale comme nous en parlions dans cet article. Les réduire doit être une priorité car les délais de paiement de vos clients peuvent impacter durablement votre activité et votre capacité de financement.

Si vous avez des difficultés à vous faire payer, il ne faut pas laisser ce genre de situation s'installer et il faut rapidement mettre en place des actions de recouvrement. Vous pouvez le faire seul, via un prestataire, ou encore via un logiciel recouvrement comme celui de Clearnox. Une solution innovante (100% dans le cloud) et relativement récente sur le marché, qui permet d'optimiser les encours clients, d'améliorer la relation avec vos clients et surtout de prévenir tout risque de difficultés financières.

3. La solvabilité de vos clients

Ce KPI paraît évident, mais beaucoup ont tendance à accepter tout type de clients sans penser à la solvabilité du client en amont. Est-il sérieux ? Sera-t-il capable de régler la prestation ou les produits ? Va-t-il pouvoir assumer ses engagements ?

Autant de questions à traiter en amont de chaque contrat pour éviter les mauvaises surprises et surtout la découverte en cours de route, que votre client est en cessation de paiement et que vous ne verrez jamais le règlement de vos factures.

Pour conclure, sachez que cette sélection est loin d'être exhaustive. Vous pouvez bien entendu aller plus loin en termes de KPI si vous souhaitez piloter finement l'activité de votre entreprise et sa bonne santé.

Donnez une note à cet article
(0 Votes)

Copyright Actualites-web.com 2012

Top Desktop version