Actualites-web - Le site Btob

L'indemnisation ARE

L’indemnisation ARE (allocation d'aide au retour à l’emploi) permet à la personne en recherche d’emploi de maintenir un certain revenu mensuel. Toutefois, cette indemnisation ARE peut être revue à la baisse si le bénéficiaire exerce une activité à temps partiel.

L’indemnisation ARE : qu’est ce que c’est ?

L’indemnisation  ARE est l’allocation d'aide au retour à l’emploi dont peut bénéficier tout salarié dont le contrat de travail est arrivé à son terme, que ce soit par anticipation ou non, sous réserve qu’il ait cotisé durant les 12 derniers mois auprès de l’assurance chômage.

L’indemnisation ARE est évaluée en prenant comme base un salaire journalier de référence dont l’on versera 40,34 % + 11,34 €, ou 57,4 % au bénéficiaire. L’indemnisation ARE est soumise à la volonté du demandeur d’emploi de rechercher réellement un nouveau poste et ne peut être considérée comme une aide sociale sur le long terme.

Un délai de carence de 7 jours est appliqué sur l’indemnisation ARE. D’autres jours peuvent se cumuler suivant l’importance des indemnités de fin de contrat perçues par le salarié. Dans le cas d’une démission, le délai de carence minimum sera de 121 jours, soit 4 mois civils. L’indemnisation ARE est versée pour une durée définie par la période antérieure de cotisation du demandeur d’emploi.

L’indemnisation ARE et une activité complémentaire

Si le demandeur d’emploi indemnisé à retrouvé un emploi à temps partiel, il doit en informer immédiatement son conseiller Pôle Emploi et préciser sur son actualisation mensuelle le détail des heures de travail effectuées.

L’indemnisation ARE est cumulable dans une certaine limite avec les revenus d’un contrat à temps partiel, mais se voit forcément revue à la baisse. L’activité concernée ne doit pas excéder une durée de 110 heures par mois et le revenu brut de doit pas dépasser 70 % de l’ancien salaire.

Donnez une note à cet article
(0 Votes)

Copyright Actualites-web.com 2012

Top Desktop version